Bandeau

Réalisation d’un bandeau (top case) lumineux

Auteur : Pierre-André Bosshart

Bandeau (top case) lumineux

Idée
L’idée de départ est de transformer le bandeau réfléchissant du top case de la Venture pour en faire un moyen de signalisation supplémentaire.

Matériel nécessaire et pré requis
Les ingrédients nécessaires à cette transformation sont les suivants, mis à part un certain nombre d’heures :

Pièces :

  • diodes lumineuses x rouges et y jaunes
  • x + y résistances
  • fil de câblage souple
  • fil de câblage rigide Ø0.5mm env
  • dérivations de fil ou « sucres »
  • bonne colle de contact
  • de la colle à chaud
  • du scotch double face

Outils :

  • fer à souder
  • fil à souder
  • perceuse avec mèches
  • petite pince pour l’électronique
  • outillage courant (trousse à outil de la Venture par exemple)

Connaissances :

  • savoir souder des composants électroniques
  • patience
  • un minimum de minutie

Pour ma part, j’ai trouvé sur eBay, directement en Asie (topbright88) des diodes lumineuses (50PCS 5mm 11000mcd Super Flux Yellow Led Free Resistor, 100 PCS 5mm 13000mcd Super Flux Red Led Free Resistor), correspondant à ce que je voulais et à un prix abordable, les résistances ont été livrées en même temps. Le problème principal étant le manque de place dans la hauteur pour mettre le montage.

Réalisation

J’ai choisi de faire un rappel des clignoteurs dans les deux parties extrêmes du bandeau et de faire un rappel du phare et des freins dans la partie médiane, mais chacun peut ici laisser libre court à son imagination.

Les montages seront installés en parallèle des lampes d’origines. Comme une diode ne consomme qu’environ 90 fois moins qu’une ampoule de 21W, il faudrait vraiment en mettre beaucoup pour que la différence se fasse sentir et que l’ordi de bord ait des problèmes avec l’allumage des ampoules. Pour ce qui est du contrôle des ampoules par l’ordi de bord, il n’y a pas de problème non plus, l’impédance des montages est trop élevée pour perturber le système, sauf peut être avec une très grande quantité de diodes.

La partie vraiment délicate de l’opération est le démontage du bandeau arrière. L’enlever du top case n’est pas compliqué, il est collé au double face. Il faut ensuite désolidariser les parties en plastiques de couleur et le support noir !!!! C’est là qu’il faut un maximum de délicatesse, le mien
était déjà décollé par endroit avec le temps, mais il a fallu casser la liaison entre la partie arrière noire (support) et les parties colorées, les deux petits cotés pour les clignos et le grand bandeau rouge.
C’est bien entendu cette opération qui est la plus délicate de toutes, avec le recollage à la fin. Pour moi, ça s’est bien passé, mais il est bien entendu que ça peut éventuellement tourner au puzzle, surtout si le plastique est déjà fendu. (Je vous aurai averti !!!). Le reste n’est pas très compliqué si
l’on respecte les quelques règles suivantes. Il faut éviter les courts circuits au soudage, et au montage. La colle à chaud est idéale pour fixer les montages sur le support, on en met un peu partout et ainsi on maintien bien en place le circuit.

Il faut mettre une résistance par diode, si une des diodes venait à lâcher, les autres fonctionneront toujours avec la même intensité lumineuse et ne risqueront pas de brûler. Il est bien entendu élémentaire de faire un dernier test avant de recoller la partie en plastique. Si vous n’avez pas de
source 12V à disposition, une pile 9V peut faire l’affaire, la luminosité sera très faible, mais ça permet de repérer si les diodes sont bien câblées et s’allument toutes.

Les diodes que j’ai commandées avaient une calotte hémisphérique sur le dessus, comme la place sous le bandeau est de l’ordre d’env. 4mm, j’ai meulé la calotte. (voir ci-contre) La diffusion de la lumière est moins précise, mais dans notre cas, ça ne joue aucun rôle. Il a fallu ensuite plier les pattes des diodes pour rendre le montage le plus plat possible. Il faut prêter une attention particulière à bien rester dans la limite de hauteur, sinon les plastiques ne tiendront pas bien par la suite. Une diode a un sens, on ne peut pas la monter à l’envers, sinon elle ne s’allumera
pas. Le coté – (le coté du trait dans le schéma ci-dessous) est signalé par un coin « cassé » sur le boitier de la diode. (voir les photos)

Le schéma de montage est le suivant :
La valeur de la résistance dépend des diodes installées, mais en Dérivation depuis l’alimentation 12V de l’ampoule général, des résistances de 560 ohms 1/4W vont très bien pour des diodes avec une tension directe de 2V et des résistances de 500 ohms,1/4W vont pour des diodes avec une tension directe de 3V.

La formule étant : R= U/I, soit R=(12,8 – Vd)/0,02, 12,8 étant la tension de la batterie, Vd la tension directe de la diode et 0,02 le courant dans la diode. Pour les diodes rouges et jaunes, en général la tension directe est proche de 2V et la résistance arrondie à une valeur normalisée donne 560 ohms.

Votre imagination vous permettra de placer les diodes selon la forme géométrique qui vous plait. Les quelques photos qui suivent vous « parleront » certainement plus.

En pratique

En pratique, c’est plus simple qu’il n’y parait, les photos suivantes vous en convaincront.

Ci-contre les plastiques « désolidarisés », en fait, il faut carrément casser le collage d’origine, en faisant attention de ne pas casser les parties rouges.

Ci-dessus, les montages faits et prêts à être installés et collés à leurs places. Celui de droite a déjà les fils de connexion. Sur ces diodes la partie – (cathode) est la partie métallique qui vient jusqu’au milieu du boitier.

Ci-contre, un des montages collé à sa place. L’utilisation de colle à chaud permet de bien scellé le montage et de le rendre moins sensible aux vibrations. Comme le séchage se fait assez rapidement, on peut ainsi le tenir bien à plat contre le support.

Il ne faut bien entendu pas oublier de souder les fils de connexions avant de coller le montage !!! Quand vous faites les trous pour le passage des fils dans le support noir, profitez-en pour le présenter sur le top case et faire directement les trous du top case à la bonne place. Bien entendu, les fils passeront à l’intérieur du top case.

Pour le rappel du phare et celui du frein, le principe est le même, en photo.

Le principe du montage est toujours le même. Il faut faire particulièrement attention à être le plus fin possible dans cette partie, parce que la place est encore plus mince ici. On voit que toutes les masses sont reliées directement et il ne sortira que trois fils, une masse, le plus du phare et celui du frein.

Ci-dessus, on voit les raccordements entre les montages.

Ici, avec le phare allumé.

Finalement, avec le phare et le frein allumés.

Une fois toutes ces opérations terminées, il faut recoller le bandeau rouge sur le support, en faisant attention de bien mettre en place les deux parties. Une bonne colle est ici requise. La colle à chaud n’est pas vraiment indiquée, sauf si vous êtes super rapide et que votre pistolet à colle est très performant.

Il ne reste plus qu’à installer tout ça sur la moto. Perso, j’ai ajouté deux vis pour assurer dans les cotés du bandeau, on les voit sur certaines photos, autrement, le bandeau se fixe avec un bon scotch double face (3M ultra strong intérieur et extérieur), comme d’origine.

Les connexions se font par le dessous du top case, il y a déjà un trou pour l’éclairage de courtoisie. Tous les fils vers le phare, le frein et les clignos se trouvent juste en dessous du top case vers le compresseur. Les fils qui vont vers les clignos sont faciles à trouver, ils partent sous les valises
latérales, il faut se connecter sur le + qui est le fil brun. Les fils vers le phare/frein passent par un connecteur blanc, les + sont sur les paires de fils jaunes et bleues, les fils jaunes étant le frein et les fils bleus le phare.
Résultat :

Voilà le résultat, tous feux éteints, on devine juste qu’il y a quelque chose sous le plastique.

 

 

 

Ici à gauche, avec le phare seul allumé et à droite avec phare et frein.

 

 

 

 

 

 

En dessous, deux vues des clignos. Une fois le tout raccordé, testé et les caches remontés, il ne vous reste plus qu’à regarder cette merveille en
buvant une bière bien méritée !!!!

     

A vous de jouer.
Pour des infos, pabosshart@mclesgrenades.ch ou Akita sur le forum du VCF.